Traduction “How to Talk Art”

( Cliquer ici pour la version originale )

 

« Si un arbre tombe dans la forêt et
personne n’est là pour l’entendre,
ça fait du bruit ? »
~ zen koan
« Si une œuvre d’art est faite et
personne ne la commente,
est-elle importante ? »
~ art koan

. . .

« Je veux ça ! » est quelque chose que vous pourriez dire dans un restaurant au sujet d’un plat. Imaginons cette même expression dans une galerie ou dans un musée, cela prend une tout autre signification, cela nous éclaire sur notre façon de percevoir l’art dans notre culture.

Habituellement, la personne qui s’écrie « Je veux ça! » dans un cadre de musée n’est pas vraiment sérieuse au sujet de cette possible acquisition. Imaginer une œuvre dans sa maison est, peut être, une façon plus commune de dire « Oh, j’aime vraiment ce travail ; cet œuvre me parle. » Pourtant, notre intention décrit malgré tout un désir de posséder quelque chose parce qu’on l’aime, et ce, même si l’on ne comprend pas très bien pourquoi… Ce désir de posséder est l’indication que l’œuvre d’art a une valeur mais sans intention réelle de se l’approprier.  « Je veux ça! » est finalement une déclaration vide d’action mais qui pointe la nécessité d’améliorer, d’approfondir voire de développer les façons de parler d’art au-delà de notre jargon usuel.

Vous n’avez pas besoin d’un diplôme ou de connaissances en Histoire de l’Art pour être en mesure de communiquer votre ressenti. Plus précisément, vous avez besoin d’une volonté d’être en prise avec vos sensations. La meilleure façon de commencer, est de commenter une œuvre d’art comme si vous commentiez la météo :

  1. Ciel bleu avec de gros nuages joufflus planant juste au-dessus de la vieille ville.
    D’abord, regardez ce qui est physiquement présent. Que voyez-vous en termes de couleur, de forme, de taille, d’image, de matière, de texture, d’angle, le placement et la composition ?
  2. Je ressens le froid et l’humidité de la pluie.
    Comment ressentez-vous les éléments physiques ? En quoi affectent-elles vos 5 sens ?
  3. Le ciel s’assombrit, je me demande si il y a une tempête sur le chemin.
    Examinez ce que vous voyez en posant quelques questions, telles que :
    Pourquoi l’artiste a t-il choisi ce matériel, cette image, cette pose, etc. ? Comment les différents éléments interagissent les uns avec les autres ? Comment cela rend t-il au final ?
  4. Le coup de tonnerre me fait peur; il me ramène à quand j’étais une petite fille.
    Quelles sont les associations que ces éléments peuvent évoquer ? Quels souvenirs, quelles émotions surgissent? Est-ce que cela me raconte une histoire ?
  5. Comme la neige continue de tomber, l’air se remplit d’un silence gracieux et je me sens vraiment en paix.
    Autorisez-vous, grâce à votre ressenti, à vos idées, à développer une compréhension de l’œuvre. C’est le moment où toutes les informations recueillies au préalable vont vous guider pour donner votre avis. Est-ce une œuvre agréable pour les sens ou crée-t-elle une tension, un malaise ? Quelle impression générale me laisse t-elle ? Semble t-elle complète ? Quelle pourrait être une plus grande vision/intention derrière cette œuvre ? Est-ce que le titre fournit un indice ?

 

Les étapes ci-dessus peuvent vous guider dans la découverte de votre relation à une œuvre d’art. C’est un processus qui se veut excitant et amusant. À tout moment au cours de ces étapes, laisser échapper votre ressenti et le tour est joué ! Voilà vous venez de dire quelque chose, ou de l’écrire, vous voici devenu partenaire à part entière ! Votre commentaire fait parti de l’œuvre et vous lui donnerez votre sensibilité unique !

Ce qui nous touche dans une œuvre peut être si riche et varié d’un individu à l’autre, il n’y a pas de vérité absolue. Vous n’avez pas besoin de comprendre la technique ou de tout connaître sur un artiste pour dire quelque chose. Par contre vous pouvez être attentif à ce que l’œuvre crée en vous : ce qu’elle vous fait vivre, l’idée qu’elle vous donne, la nouvelle perspective qu’elle vous offre, la gène qu’elle occasionne… Peut-être le travail n’est pas à votre goût, mais est-il un aspect que vous pouvez apprécier ?

Laissez-vous aller, mangez des yeux les œuvres qui vous entourent, dévorez-les avec le cœur et laissez-vous enivrer par son esprit ou par celui de l’artiste…

En fin de compte, faire un commentaire sur une œuvre d’art, ou tout commentaire à ce sujet, c’est un peu faire un commentaire à propos de vous-même. Peut-être, est-ce la raison qui vous fait hésiter… Tout comme un artiste prend ce risque à chaque œuvre qu’il créé et qu’il affiche !

. . .

Faites-nous savoir si ce texte vous a aidé, ajoutez votre commentaire !
Le Corridor est comme un terrain d’essai, un terrain de jeu ! Parlez d’art, partagez ce qui vous vient…

Bookmark the permalink.

One Comment

  1. ce texte ne m’a pas aidé parce qu’il prend une tournure paradoxale: j’écoute mes sensations et ce sont elles qui vont me guider dans l’expression de mon ressenti face à une œuvre d’art.
    si on me guide par un texte, alors, c’est comme si on me donnait une consigne ” d’être spontanée”. et dès lors, je ne le suis déjà plus.
    Mais peut-être que d’autres éprouvent le besoin d’être autorisés à ressentir … la question est de savoir dans quel contexte s’effectue ce guidage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *